Paysages et panoramas

Paysages à perte de vue…

immensité des paysages d’Islande odadahraun

paysages d’Islande : l’Odadahraun

Que dire des paysages d’Islande ?

Au même titre que la flore islandaise qu’on pense – à tort – étriquée, L’Islande ne se limite pas à des laves noires ou des déserts et des glaciers, rivières et cascades.

Le paysage urbain  des villes comme Reykjavik, aux maisonnettes colorées, immeubles modernes comme le centre de congrès, ou de Akureyri nichée sur une colline au bord d’un fjord immencese encerclé par les montagnes. Et tous les petits ports de la côte avec leur cachet propre comme Husavik ancien fief de la chasse à la baleine, et les petites églises pimpantes blanches au toit rouge, ou carrément noires ou les cathédrales modernes s’élançant vers le ciel.

Ailleurs c’est la campagne, même si elle n’est pas toujours verdoyante, attire l’œil, des vertes prairies de la côte sud aux étendues de mousses vertes et jaunes, aux reflets quasi extra-terrestres, aux algues vertes qui teintent les ruisseaux de l’intérieur.

Les grands déserts monotones, sableux et caillouteux de l’intérieur de l’île, mystérieux et infinis, jusqu’aux montagnes de Kerlingarfjöll et du Landmannalaugar colorées comme une  palette de peintre dément, jusqu’à la blancheur glaciale des glaciers comme le Vatnajokull, voir striés de couches de cendres noires : c’est une diversité de paysages sans pareille à parcourir tant par le tour qu’au centre de l’île.

Sommets noirs volcaniques enneigés ou plaines de laves désertiques couvertes de mousses ondulées, les paysages colorés ou monochromes sont tous inoubliables, donnant des panoramas immenses et impressionnants d’un bout à l’autre de l’île.

Pour parcourir quelques paysages c’est ici…

Enfin les panoramas des grands espaces sont impressionants, aussi loin que la vue peut porter d’une colline ou  du sommet du Laki il n’y a rien à perte de vue jusqu’à l’horizon à près de 30 km à la ronde, que des sommets, volcans, lacs et glaciers. Du haut du mont Vindbelgjarfjall près de Myvatn on a un panorama sur le lac jusqu’aux montagnes à l’horizon. De Dyrolahey ou de Ingolshofdi c’est l’océan à perte de vue, parsemé d’oiseaux. Bref un multitude de points de vues…

Pour jeter un coup d’oeil sur les panoramas traversés c’est ici !

This entry was posted in cascades, eaux, islande, lave, mer, routes and tagged , , , , , , , .