Bestiaire islandais

Animaux d’Islande en noir et blanc :

animal typique islandais : le mouton

les moutons en noir et blanc

il y a longtemps que les ours blancs n’accostent plus sur des icebergs…

Contrairement à la flore, les animaux ne sont pas légion en Islande, les oiseaux étant les plus variés de part leur faculté de migrer lorsque le mauvais temps arrive, les autres animaux ont été importés par l’homme au cours des siècles (à part le renard et les mulots semble-t-il), il y a longtemps que les ours blancs n’accostent plus sur des icebergs…Mais les poissons y sont toujours pêchés et les baleines sont à présent chassées… au téléobjectif !

L’animal le plus commun est bien sûr le mouton qui est trois fois plus nombreux que l’homme en Islande ! C’est pourquoi on le rencontre partout et dans les endroits les plus perdus comme sur les pentes de l’Eldgja où le confondrait presque avec un chamois, ou sur les routes -j’ai bien dit SUR et non pas au bord- car à la sortie de l’hiver il lèche le sel utilisé pour la neige encore présent dans les flaques…Souvent par groupe de trois, une mère et ses deux petits des années précédentes, ils ont une fâcheuse tendance à traverser juste quand on arrive – méfiance, on les a surnommé les moutons-c…!

Les oiseaux se rencontrent principalement le long des côtes ou près des lacs, comme la sterne arctique, le goéland ou la mouette tridactyle, sans oublier la mascotte : le comique macareux qui niche dans un terrier sur les falaises, ou le très guindé huîtrier-pie,  mais il y a bien d’autres comme les guillemots, les pluviers, les fulmars et les canards qui barbotent en pleine ville le lac de Reykjavík, à Myvatn ou dans les lagons glaciaires comme à Jokulsarlon.

Les chevaux, plutôt LE cheval islandais est le roi du pays, car c’est une race à part reconnue avec ses allures de trot typiques, on le rencontre surtout sur la côte sud, il est prisé pour des randonnées dans le Landmannalaugar, mais aussi élevé dans les vallées du Nord en de grandes hardes.

Plus rares sont les phoques qui pêchent le saumon dans les goulets comme à Jokulsarlon ou les renards arctiques qui s’aventurent parfois au seuil des guesthouses. Les rennes importés du Nord de l’Europe se cantonnent dans les hautes terres à l’Est, et la perdrix des neiges ou lagopède, presque invisible dans les pierriers si elle ne bouge pas…

Quelques images de nos rencontres animalières dans le bestiaire en noir et blanc

This entry was posted in islande and tagged , , , , , , , .